École de Montréal pour l'enseignement des sciences et de la technologie


Mayo les jeunes !

Notre situation d’apprentissage s’inscrit dans le programme des sciences et technologies et plus précisément dans l’univers vivant. De plus, elle tient compte de trois contraintes :

• La compétence disciplinaire 1 : Chercher des réponses ou des solutions à des problèmes d’ordre scientifique ou technologique • La compétence transversale : Exploiter les technologies de l’information et de la communication • Le domaine général : Orientation et entrepreneuriat

Objectif visé :

Introduire les concepts de conservation des aliments en abordant initialement la décomposition. Les élèves sont alors familiarisés au concept inverse et peuvent alors utiliser ces connaissances pour déterminer par eux-mêmes le fonctionnement de la conservation des aliments.

La situation d’apprentissage se déroule sur 8 périodes d’enseignement :

1. La contextualisation de la situation se fait lors de la première période par les explications de l’enseignant concernant le rôle des microorganismes dans la décomposition. De plus, les élèves sont amenés à remplir un questionnaire afin de tester leurs connaissances sur le sujet et d’entamer leur processus réflexif. 2. La réalisation de la situation a lieu lors des périodes 2 à 5 par l’élaboration d’un protocole de laboratoire, une première analyse de résultats, la rédaction d’un second protocole de laboratoire et finalement l’analyse finale de l’entièreté des données recueillies. Le but de ces périodes est d’amener les élèves à chercher des réponses d’ordre scientifiques par leurs propres expérimentations. 3. L’institutionnalisation de la situation a finalement lieu lors des périodes 6,7 et 8 où les élèves doivent analyser les diverses données qu’ils ont recueillies pour déterminer la méthode de décomposition la plus efficace. À la période 7, les élèves auront alors à présenter leurs découvertes et devront tenter de vendre leur méthode. La période 8 est finalement allouée à la synthèse de la situation et permet à l’enseignant de mettre la lumière sur les concepts que les élèves auraient eu plus de difficulté à capter.