École de Montréal pour l'enseignement des sciences et de la technologie


Propre à tout prix ?

Lors de la réalisation de cette situation d’apprentissage, les élèves sont invités à analyser l’efficacité de différents savons nettoyants sur le marché par des tests expérimentaux dont ils établissent le protocole, pour ensuite, fabriquer leur propre savon. Bien que cette situation soit ouverte, le fonctionnement au laboratoire sera assez encadré pour assurer un bon déroulement à 38 élèves. Pour ce faire, nous recommandons que l’enseignant approuve le protocole et le matériel choisis par chacune des équipes, et ce avant la journée de l’expérimentation. Nous avons prévu un peu plus de temps pour terminer les présentations orales à la toute dernière période au cas ou ce serait nécessaire.

Auteur(e)s : Annick Rioux, Isabelle Rhéaume, Manon Denoncourt et Sébastien Provencher

Description sommaire

Description sommaire

Lors de la réalisation de cette situation d’apprentissage, les élèves sont invités à analyser l’efficacité de différents savons nettoyants sur le marché par des tests expérimentaux dont ils établissent le protocole, pour ensuite, fabriquer leur propre savon. La situation est contextualisée dans le DGF " Orientation et entreprenariat " (PFÉQ, p. 24) par la création, la publicisation et la mise en marché d’un produit final, leur savon. Les grands thèmes explorés sont 1) la nature construite des concepts scientifiques, 2) la reproductibilité en sciences, 3) la mise en marché d’un produit.

Les apprenants seront donc invités à mettre en œuvre leur pensée créatrice (compétence transversale 4, PFÉQ, p. 43), à chercher des réponses à des problèmes scientifiques (partie scientifique de la compétence disciplinaire 1, PFÉQ, p.277), à divulguer des savoirs ou des résultats scientifiques (composante de la compétence disciplinaire 3, communiquer un langage scientifique, PFÉQ, p.281) et finalement, à examiner des actions humaines dans une perspective d’avenir et à évaluer des solutions à des questions d’ordre planétaire (composantes de la compétence disciplinaire 3 en géographie, construire sa conscience citoyenne à l’échelle planétaire, PFÉQ, p.313,). Une représentation schématique des concepts présents dans la SAE a été annexée (annexe 4).

En plus de tenir compte évidemment des compétences disciplinaires ciblées à développer et de l’omniprésence du domaine général de formation précédemment mentionné, cette situation d’apprentissage permettra aussi de faire face à une réalité de plusieurs enseignants, celle de devoir faire des expériences de laboratoire avec de grands groupes d’élèves. Bien que cette situation soit ouverte, le fonctionnement au laboratoire sera assez encadré pour assurer un bon déroulement à 38 élèves. Pour ce faire, nous recommandons que l’enseignant approuve le protocole et le matériel choisis par chacune des équipes, et ce avant la journée de l’expérimentation. De cette façon les élèves seront plus autonomes au laboratoire et la ou le technicien aura la chance de préparer le matériel à l’avance. De plus, cette approbation permettra à l’enseignant de prévoir certaines difficultés que les élèves pourraient avoir à faire face. Ensuite il va de soi que lors de l’expérimentation le ou la technicienne soit en permanence attitré à la supervision de l’utilisation de la hotte, ce qui libérera l’enseignant. Finalement, nous avons prévu un peu plus de temps pour terminer les présentations orales à la toute dernière période au cas ou ce serait nécessaire.

La situation d’apprentissage s’étend sur neuf (9) périodes d’enseignement :

  1. Les apprenants seront d’abord mis en contact avec une situation réaliste du quotidien, celle du chandail taché (sauce à spaghetti, confiture, crayon feutre). Ils devront se questionner et se prononcer sur la ou les différentes façons de nettoyer cette tache. Une courte publicité leur sera présentée (Sunlight) et ils devront proposer une courte analyse critique de la crédibilité " scientifique " des arguments qui y sont déployés et donner leur opinion sur l’efficacité des différents savons nettoyants qu’ils connaissent.
  2. Par la suite ils devront établir un protocole permettant de résoudre un problème (cahier des charges 1) sur l’efficacité de différents savons nettoyants disponibles sur le marché sur différentes taches. Ils établissent le protocole, le font approuver et le réalisent jusqu’à l’obtention de résultats permettant de résoudre le problème en respectant le cahier des charges. La classe vivra une discussion dirigée par l’enseignant sur les résultats obtenus.
  3. Ils devront ensuite faire une recherche d’informations sur les différentes façons possibles de fabriquer du savon dans le but de résoudre le problème suivant (cahier des charges 2), qui est de fabriquer leur propre savon, qui devra répondre aux différentes contraintes imposées (environnementale, esthétique, coût, efficacité...).
  4. En équipe de deux, ils devront produire un protocole expérimental leur permettant la fabrication de leur savon. Ils devront alors également déterminer le matériel nécessaire et faire approuver le tout par l’enseignant.
  5. La cinquième période consiste à fabriquer le savon.
  6. La période suivante leur permettra de vérifier l’efficacité de leur savon sur différentes taches. Ils devront donc revoir les différents protocoles proposés à la période 2 et procéder à la mise en œuvre du protocole choisi pour leur savon sur différentes taches.
  7. Après avoir interpréter leurs résultats, les élèves devront les présenter aux autres élèves. Ils prépareront un outil de publicité (cahier des charges 3) afin d’éventuellement mettre en marché leur savon. À ce moment ils incluront à leur outil de communication une capsule géographique qui portera sur le choix de fabrication et d’utilisation du savon, et l’impact de celui-ci sur l’environnement d’un territoire (ex. : métropole).
  8. Période de présentation du savon, des résultats obtenus et de l’outil de publicité.
  9. La dernière période est dédiée à la consignation des apprentissages effectués au cours des périodes précédentes. Il y aura échange et discussion sur la possibilité de mise en marché du produit.
  10. Une activité supplémentaire est fortement recommandée : l’aboutissement de la situation d’évaluation et d’apprentissage devrait se faire en présentation ouverte au public, par exemple lors d’une journée de colloque au collège.

PFÉQ : Programme de formation de l’école québécoise

Haut de page