École de Montréal pour l'enseignement des sciences et de la technologie


Recyc-l’arbre ?

Lors de la réalisation de cette situation d’apprentissage prévue pour la seconde année du premier cycle du secondaire, les élèves sont invités à communiquer des informations relativement à la transformation du bois et au recyclage du papier et à exercer leur jugement critique face aux décisions prises par les acteurs impliqués dans l’industrie des pâtes et papiers. À cet effet, ils devront choisir un sujet relatif à cette industrie qu’ils devront approfondir et qui sera le moteur d’une présentation à effectuer vers la fin de la situation d’apprentissage.

Auteur(e)s : Daniel Brûlé, Marc-André Noël, Katryne Côté et Stéphane Marcotte

Description sommaire

Description sommaire

Lors de la réalisation de cette situation d’apprentissage prévue pour la seconde année du premier cycle du secondaire, les élèves sont invités à communiquer des informations relativement à la transformation du bois et au recyclage du papier et à exercer leur jugement critique face aux décisions prises par les acteurs impliqués dans l’industrie des pâtes et papiers. À cet effet, ils devront choisir un sujet relatif à cette industrie qu’ils devront approfondir et qui sera le moteur d’une présentation à effectuer vers la fin de la situation d’apprentissage.

La situation est contextualisée dans le DGF " Environnement et consommation " (PFÉQ, p.25) par l’examen des diverses étapes de transformation du bois. Les thèmes particulièrement exploités sont :

  1. L’utilisation des modes de présentation conformes aux règles propres à la science.
  2. L’adaptation de la communication selon une présentation de type " kiosque lors d’un colloque ".
  3. La justification d’un point de vue.

Les apprenants seront donc invités à divulguer des savoirs (composante de la compétence disciplinaire 3, PFÉQ, p.281), à interpréter et produire des messages à caractère scientifique (composante de la compétence disciplinaire 3, PFÉQ, p.281), à construire et exprimer leur opinion (deux composantes de la compétence transversale 3, PFÉQ, p.41).

La situation d’apprentissage s’étend sur huit (8) périodes d’enseignement :

  1. Les apprenants seront d’abord mis en contact avec le thème des pâtes et papiers et l’enseignant présentera le déroulement des activités prévues pour les cours suivants ainsi que le cahier de charges principal.
  2. L’enseignant présentera les normes de présentation conformes aux règles et aux conventions propres à la science et parlera de l’importance de la diversité des sources ainsi que de leur fiabilité.
  3. L’enseignant présentera divers exemples de procédés de transformation/fabrication et les apprenants auront pour tâche de se pratiquer en réalisant leur propre schéma de procédé.
  4. L’enseignant fera une révision des concepts prescrits susceptibles d’être abordés par les apprenants dans leur situation d’apprentissage. Par la suite, une période de temps est prévue en équipe pour l’avancement du travail qu’ils devront présenter au cours 7.
  5. Les apprenants doivent énoncer par écrit des sujets scientifiques susceptibles d’entraîner un débat social et doivent prendre position sur certains d’entre eux. Par la suite, une période de temps est prévue en équipe pour l’avancement du travail qu’ils devront présenter au cours 7.
  6. La sixième période est prévue pour les derniers ajustements et elle permet aux apprenants de se prévaloir le support de l’enseignant avant la présentation du fruit de leur travail lors du cours suivant.
  7. Les apprenants présentent une production en équipe sur un sujet concernant les pâtes et papiers sous forme " d’ateliers de colloque ".
  8. Les apprenants doivent se prononcer individuellement dans un texte sur une situation qui leur est soumise en relation avec la production et le recyclage du papier et ils doivent prendre position et justifier leur point de vue.

Cette situation ainsi développée s’inscrit donc en accord avec le Programme de formation de l’école québécoise et insiste particulièrement sur la compétence disciplinaire " Communiquer à l’aide des langages utilisés en science et technologie " (PFÉQ, p.280), et sur la compétence transversale " Exercer son jugement critique " (PFÉQ, p.40). Cette situation est axée sur la partie scientifique du domaine d’apprentissage " Mathématique, science et technologie " (PFÉQ, p.61) et les concepts prescrits qui y sont étudiés concernent principalement l’univers matériel (PFÉQ, p.284).

PFÉQ : Programme de formation de l’école québécoise

Haut de page