École de Montréal pour l'enseignement des sciences et de la technologie


transfusions ­« sang » risque

Le projet compte dix-huit (18) périodes de soixante-quinze (75) minutes. La première partie compte différentes activités sur les constituants sanguins et les groupes sanguins. En deuxième partie, les élèves verront les circulations systémique et pulmonaire, ils utiliserons un stéthoscope et un sphygmomanomètre et aborderons l’hypertension. En troisième partie, les élèves devront construire une pompe leur permettant de mieux comprendre le fonctionnement du coeur.

Description sommaire

Description sommaire

Le projet se déroule sur une séquence de trois cycles complets de la première année du deuxième cycle du secondaire. Il s’insère dans les univers vivant et technologique et touche le système cardiovasculaire en entier. Il compte donc dix-huit (18) périodes de soixante-quinze (75) minutes comportant trois parties bien distinctes mais s’inscrivant dans un continuum cohérent. La première partie comporte cinq cours et compte différentes activités sur les constituants sanguins et les groupes sanguins dont de l’apprentissage coopératif, de l’observation microscopique, un jeu et une problématique d’évaluation. Un débat sur la question éthique concernant les transfusions sanguines pour certaines communautés religieuses suivra l’évaluation lors du cours 5.

En deuxième partie de projet, les élèves devront effectuer une dissection d’exploration (c’est-à-dire qu’à l’aide d’un document d’appui, ils devront découvrir l’anatomie du muscle cardiaque grâce aux manipulations) et verront les circulations systémique et pulmonaire. Les concepts de pouls et de tension artérielle seront également abordés grâce aux observations réalisées à l’aide de stéthoscopes et de sphygmomanomètres. L’hypertension sera abordée grâce à ses causes et ses effets et six périodes seront consacrées à cette deuxième partie.

La troisième partie du projet s’inscrit davantage dans l’univers technologique parce que les élèves ont à fabriquer une pompe analogue à la pompe cardiaque à l’aide du cahier des charges. L’évaluation de la pompe ne se basera pas sur la puissance de la pompe mais plutôt sur l’évaluation diagnostique que l’élève sera capable de porter sur sa construction. Une étude des causes qui font que certaines pompes sont plus efficaces que d’autres et un parallèle est fait avec l’importance d’entraîner le muscle cardiaque. Un outil de sensibilisation aux différents moyens de prévenir les problèmes de santé reliés au système cardiovasculaire à produire par les élèves vient clore le projet. Toute cette partie de construction et d’analyse se fait sur une séquence de sept périodes contenant trois périodes consacrées à la construction de la pompe. Au terme de ce projet, les trois compétences disciplinaires auront été évaluées et les neuf compétences transversales auront été développées.

Il est proposé de placer ce projet au mois de février afin de le faire coïncider avec la journée " Sautons en cœur ! ".

Haut de page