École de Montréal pour l'enseignement des sciences et de la technologie


Les bâtisseurs de demain ! (4e sec. STE)

Le projet « Les bâtisseurs de demain » s’articule autour du renouveau pédagogique du deuxième cycle du secondaire. Il a comme objectif de développer l’ensemble des compétences disciplinaires de science et technologie. Le projet se déroule sur l’ensemble de l’année scolaire, dans le cadre du cours de science et technologie de quatrième secondaire combiné à l’option de quatre unités de science et technologie de l’environnement. Le projet occupe donc huit périodes par cycle de neuf jours.

Auteur(e)s : Maude Bouchard-Fortier, Guillaume Cyr, Eric Durocher et Nadia Renzo

Description sommaire

Description sommaire

« Chaque année ce sont près de 250 000 immeubles qu’on démolit aux États-Unis. Cela représente suffisamment de bois et de solives pour construire une promenade de 30 cm de large jusqu’à la Lune. » Voilà qui laisse à réfléchir...

Le projet « les bâtisseurs de demain », d’une durée d’un an, aborde l’ensemble des problématiques environnementales dans une perspective d’élaboration des bases d’une maison écologique. « Les bâtisseurs de demain » ne signifie pas seulement construire une maison, mais aussi bâtir sa conscience environnementale. En effet, le projet repose sur un processus de réflexion individuelle et collective de la part des élèves ainsi que des enseignants. Il a même l’ambition de provoquer une onde de choc au sein de la communauté de par les gestes que les élèves seront amenés à entreprendre. Concrètement, les élèves devront se familiariser avec les différentes problématiques du Renouveau pédagogique du programme disciplinaire de science et technologie de deuxième année du deuxième cycle, dans le but de comprendre les impacts de nos maisons sur l’environnement. Toutefois, le projet prend le terme « maison » dans son sens large, c’est-à-dire qu’il englobe aussi les gestes et les choix de ses résidants. Il serait absurde de voir un habitant d’une maison verte acheter des aliments « suremballés » ou bien de laisser couler l’eau quand il se brosse les dents.

Chaque année, des millions de résidences sont construites et des millions d’autres sont entièrement démolies pour être acheminées vers les sites d’enfouissement. Construire une maison signifie faire des choix, et bien souvent nos choix sont guidés par l’entrepreneur ou bien par des questions économiques, des contraintes de temps, et même seulement parce que cela semble moins compliqué. Bien souvent, le manque d’information amène les gens à continuer dans les voies déjà toutes tracées et ils n’osent pas tenter de refaire le monde. Comme le dit si bien l’expression « l’ignorance est la mère de tous les maux ». Ainsi, sans nécessairement imposer d’idées et de façons de penser à l’élève, le projet aspire à pousser l’élève à entrevoir des façons différentes de voir les choses, de sortir des sentiers battus d’une manière intelligente. Comment y arriver ? En les amenant, dans un premier temps à comprendre les problématiques environnementales, mais surtout l’impact de nos gestes quotidiens, et dans un deuxième temps, à se rendre compte que nous avons les ressources pour changer les choses de façon simple et efficace.

Haut de page