École de Montréal pour l'enseignement des sciences et de la technologie


Le mystère de la boite de conserve

Dans cette situation d’apprentissage, nous insisterons essentiellement sur la compétence disciplinaire 2 : Mettre à profit ses connaissances scientifiques et technologiques, en particulier sur sa composante : comprendre le fonctionnement d’objets techniques. En effet, l’élève aura à comprendre le fonctionnement d’une boîte de conserve en réalisant le schéma de principes et de construction et à comprendre les impacts en analysant leur production et leur utilisation.

Auteur(e)s : Belkacem Djilani kobibi, Mhammed El hajjami, Abdelhak Kasasni et Farid Touati.

Description sommaire

Description sommaire

La situation d’apprentissage que nous proposons invitera l’élève à faire l’analyse d’un objet technique qui, dans notre cas, sera une boite de conserve, et ainsi à prendre conscience et surtout comprendre les différentes étapes de fabrication que subit un objet avant qu’il ne soit mis sur les tablettes pour commercialisation.

L’élève devra donc analyser les différents constituants de l’objet en question, connaître les différentes étapes du processus de sa fabrication ainsi que les matières et les matériaux qui sont utilisés et pour quelles raisons. Il devra, dans un deuxième temps, présenter les résultats de ses recherches et enfin, être en mesure de faire la différence entre différents types d’emballage.

L’apprenant sera donc invité à exploiter les technologies de l’information et de la communication (compétence transversale 6, PFÉQ, p.47) (période 3 et 12), à comprendre le fonctionnement d’objets techniques (composante de la compétence disciplinaire 2, PFÉQ, p.279) (périodes 2, 5, 7, 8, 10 et 11).

De plus, cette situation d’apprentissage fera un lien direct avec des notions vues par l’élève au primaire. Elle touchera donc la compétence du premier cycle du primaire : « Explorer le monde de la science et de la technologie » (PFÉQ, p.146), ainsi que la compétence 1 du deuxième et du troisième cycle du primaire : « Proposer des explications ou des solutions à des problèmes d’ordre scientifique ou technologique » (PFÉQ, p.150), aussi bien que la compétence 2 : « Mettre à profit les outils, objets et procédés de la science et de la technologie » (PFÉQ, p.152).

PFÉQ : Programme de formation de l’école québécoise

Haut de page